Connexion  \/ 
x
x
S'inscrire  \/ 
x

Salon du droit : participation remarquable de la CCAH et du Barreau de Port-au-Prince

Le « Salon du Droit », une initiative du « cabinet Patrick Laurent et Associés », est à sa 6e édition. Réalisée cette année à l’hôtel Marriott, à Port-au-Prince, le vendredi 4 mai dernier, cette activité a permis à la Chambre de conciliation et d’arbitrage d’Haïti (CCAH) et au barreau de Port-au-Prince d’exposer l’étendue des compétences de leurs membres.

Après la réalisation du 1er forum international sur l’arbitrage en Haïti les 1er et 2 mars derniers, la CCAH, étant « la seule institution d’arbitrage en Haïti », ne s’est pas fait prier pour « s’associer » à cette 6e édition du Salon du droit, selon son secrétaire général Georges Henry. Dans son discours de circonstance, ce dernier, tout en adressant de vives félicitations aux organisateurs, a jugé l’évènement « d’acte méritoire » vu son « caractère d’information et de formation ». Pour lui, « ce projet combien louable crée un espace de savoir pour les jeunes et moins jeunes ; et pour les initiés, un espace de rencontre et d’échanges ».

Avec pour thème « L’arbitrage, voie complémentaire au judiciaire », l’aspect pédagogique du « Salon du droit » a été assuré par CCAH. Ainsi, la matinée a été entièrement dédiée aux trois présentations académiques des panélistes. Me Christine Aimy Toussaint, de concert avec Me Vanessa Abdel-Razak, dans un premier temps, a exposé sur « les méthodes alternatives de résolution de conflits » et, dans un second temps, a fait une « comparaison entre le tribunal arbitral et tribunal étatique ». La dernière présentation, réalisée par Me Ketty Luzincourt et Me Berthe Marguerite Marescot, a enlevé tout hermétisme sur « la médiation commerciale ».

Pour passer de la théorie à la pratique, en début d’après-midi, une séance de simulation de cas d’arbitrage, d’une durée de deux heures, a été délivrée au public composé entre autres d’écoliers, d’étudiants et de professionnels du droit. Cette séance a opposé comme partie demanderesse, Tayana Picard dans le rôle de directrice générale de la « Original Package S.A », représentée par Me Sarah Hélène Georges, avocate du barreau de Port-au-Prince, à la partie défenderesse, Christine Aimy Toussaint, directrice générale de « Café Solèy S.A », ayant pour avocate, Me Danielle Tybulle, du Barreau de Port-au-Prince.

Ce tribunal arbitral fictif était composé de Me Aline Nathalie Wakam, président du tribunal arbitral sur proposition de la CCAH, de Me Naed Jasmin, membre du tribunal arbitral, sur choix opéré par la société d’emballage, et de Me Berthe Marguerite Marescot, pour la société Café Solèy S.A. Elles ont été assistées, dans le rôle du greffier, par le colonel Antoine Atouriste.

Pour sa part, le barreau de Port-au-Prince, représenté par Mes Uel Davidson Olivier, Marie Yvonne Bazile et Anièce Renard, a aussi ajouté son grain à la réussite de ce salon. Cette institution vieille de 150 ans qui s’apprête à fêter en grandes pompes du 16 au 19 mai prochain la St-Yves, le saint patron des avocats, veut « aider la population à s’informer du droit et de la justice ; des différentes activités du barreau ». En ce sens, selon Me Uel Davidson Olivier, le « Salon du droit » est « une occasion favorable pour les étudiants et élèves de connaitre le processus d’intégration au barreau, à savoir le concours d’admission ; et aussi son fonctionnement et son histoire ».

 

 

Auteur: Jhuan Vladmir Hans Mombrun

in Le Nouvelliste

Abonnez-vous au Newsletter

Notre Géoposition

© 2018 Chambre de Conciliation et d'Arbitrage d'Haiti (CCAH). Tous Droits Réservés.
151, Angle Ave. Jean-Paul II & Impasse Duverger (Tour DigiceI). Téls.: +509 2940.5142 | +509 2940.5144
Site propulsé par:GRAFIKLIF-Webalaminute

Recherche

Espace restreint

Visiteur(s) En ligne

Nous avons 188422 invités et 13 inscrits en ligne